Quelques conseils en médecine traditionnelle chinoise pour l’hiver

En médecine traditionnelle chinoise, l’hiver a débuté le 8 novembre, et il prendra fin le 16 janvier. L’hiver est la saison de l’Eau qui symbolise la fin d’un cycle annuel. En surface, la nature s’endort, les échanges avec l’extérieur sont limités mais intérieurement elle vit. C’est une période de repli : les animaux hibernent, les hommes préfèrent la chaleur du foyer. L’hiver représente le maximum de yin. Chaque élément, et donc chaque saison est liée à un organe et à un viscère. En hiver, l’organe correspondant est le Rein, et le viscère la vessie. La médecine chinoise accorde une importance capitale aux Reins et à la Vessie car elle considère que ce sont des organes vitaux : leur énergie influence l’énergie de tous les autres organes. Ils sont donc la base de notre équilibre physiologique, de notre force mentale et de notre vigueur physique. La première fonction du Rein est de stocker l’énergie vitale qui correspond à l’énergie ancestrale (héritée de nos parents lors de notre création). Le Rein des parents transmet le potentiel héréditaire au Rein de l’embryon. Elle détermine notre constitution de départ, notre développement et notre capacité à nous reproduire. Cette énergie de base ne peut être augmentée car elle diminue au fur et à mesure des années d’où la nécessité de la préserver et de l’entretenir. Elle est comparable à la cire d’une bougie qui se consume plus ou moins vite selon nos modes de vie : la mort intervient lors de son épuisement. Cependant, l’énergie vitale peut-être soutenue par l’énergie acquise tout au long de notre vie : l’énergie post-natale. Il s’agit du Jing acquis qui, lui, dépend essentiellement de l’activité du Qi de la Rate. Cette énergie post-natale est générée par la qualité des aliments ingérés, la qualité de l’air que nous inspirons et la gestion efficace de nos émotions et de notre psychisme. Au moment de l’hiver, il est donc capital de recharger nos batteries. Pour cela , il faut ralentir. Ralentir notre vie sociale. Ralentir nos activités.

Quelques conseils pour entretenir l’énergie vitale de nos Reins :

Manger et boire chaud, surtout en cas de faiblesse du dos, des lombaires, des genoux. Limiter sa consommation d’aliments crus. Eviter la consommation d’aliments sortant directement du réfrigérateur.

La saveur salée correspond à l’élément Eau. Il faut donc chercher à équilibrer cette saveur : le sel stimule les Reins, mais en excès, leur nuira. Privilégiez les fruits de mer, le porc, le canard, les légumineuses (lentilles, pois), et les céréales telles que le riz, le millet, le quinoa.

Privilégiez les poires, les pommes, les fruits secs pour leurs qualités nutritionnelles, mais évitez les agrumes.

Protégez-vous du froid en vous couvrant largement, notamment la partie des lombaires, où logent les Reins et la Vessie. (Les Reins sont en forme de haricot situés au niveau des 1ères lombaires dans le dos, environ au même niveau que le nombril à l’avant). Faites de même au niveau des pieds et de la tête.

Reposez-vous, dormez plus, relaxez-vous, pratiquez la méditation, profitez d’un bon feu de cheminée.

Passez un bon hiver afin d’être en forme à la venue du printemps!

Une réflexion sur « Quelques conseils en médecine traditionnelle chinoise pour l’hiver »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *